Panathlon Lausanne News

Fair-play

Prix fair-play 2022: appel à candidatures

Qui a eu un geste exemplaire ou une activité visant la promotion du fair-play? Le Panathlon Lausanne attend vos propositions pour décerner son prix.

«Le respect mutuel et le fair-play restent des valeurs à soutenir dans le monde du sport, c’est pourquoi il est essentiel d’honorer les personnes respectant la charte du fair-play éditée par notre club», explique Claude Bovard, président de la commission Jeunesse & fair-play du Panathlon Club de Lausanne (PCL).

Notre club service devrait remettre sa traditionnelle distinction lors de la cérémonie des Récompenses aux sportives et sportifs lausannois méritants, le 28 novembre 2022. Le «Prix fair-play» ne doit pas être confondu avec le «Prix Panathlon», qui lui récompense une personnalité qui s’est particulièrement distinguée par d’éminentes qualités allant au-delà des performances.

Les dirigeants des clubs et des associations sportives lausannoises ont reçu par courrier les informations nécessaires pour présenter des candidats. Qui peut être récipiendaire? Le Prix fair-play récompense un geste ou acte de fair-play accompli par un sportif (sans distinction de sexe) ou une équipe qui a ou aurait pu coûter la victoire ou a dévalorisé son résultat. Ou à une personne ou à une organisation qui s’est signalée par un enseignement, des campagnes, des conférences, des livres, des articles de presse, des commentaires dans les médias, mettant en évidence l’importance du fair-play, précise le règlement. Ce prix n’est pas réservé aux seuls sportifs d’élite, mais à toute personne appartenant à un club de Lausanne et qui répond aux critères. Un jury décidera de l’attribution.

Pour en savoir plus sur les modalités d’attribution et faire part de vos propositions avant le dimanche 30 octobre 2022, vous pouvez contacter sans tarder notre commission par e-mail: fairplay@panathlon-lausanne.ch

En savoir plus sur les chartes du Panathlon et la création de celle du fair-play à Lausanne par Jean Presset, en cliquant ici. (J.G.)