LE FAIR-PLAY ET L'ESPRIT SPORTIF

Le Panathlon Club de Lausanne est à l'origine de la charte du fair-play!

En 1976 déjà, notre membre Jean Presset, ancien footballeur, s'inquiète de la perte d'esprit sportif sur les terrains de jeu. Un groupe de travail lance les prémices de la campagne nationale «Du fair-play s.v.p».

Le 1er septembre 1983, la charte du fair-play voit le jour à Lausanne et devient un document officiel auprès de l'Association suisse du sport (ASS), devenue Swiss Olympic. En 1984, le document est traduit en plusieurs langues par le Panathlon International (PI). Puis le Panathlon Lausanne crée un logo avec comme emblème un dauphin, un animal social et populaire connu pour avoir sauvé des vies.

Le Comité international olympique (CIO) et notamment les associations de football, de hockey sur glace et de basketball ont distribué la charte dès sa création, en Suisse et à travers le monde. Elle reste valable aujourd'hui, mais doit être rappelée en permanence.

Fair-play

LES CHARTES DU PANATHLON INTERNATIONAL

Notre club service fait la promotion d'une saine éducation sportive avec ces chartes. Téléchargez-les en PDF imprimable en cliquant ici.

CHARTE DU FAIR-PLAY

Quel que soit le rôle que je joue dans le sport, même celui de spectateur, je m’engage à:

1. Faire de chaque rencontre sportive, peu importe l’enjeu et la virilité de l’af- frontement, un moment privilégié, une sorte de fête.

2. Me conformer aux règles et à l’esprit du sport pratiqué.

3. Respecter mes adversaires comme moi-même.

4. Accepter les décisions des arbitres et juges sportifs, sachant que, comme moi, ils ont droit à l’erreur, mais font tout pour ne pas la commettre.

5. Éviter la méchanceté et les agressions dans mes actes, mes paroles ou mes écrits.

6. Ne pas user d’artifices ni de tricheries pour obtenir le succès.

7. Rester digne dans la victoire, comme dans la défaite.

8. Aider chacun par ma présence, mon expérience et ma compréhension.

9. Porter secours à tout sportif blessé ou dont la vie est en danger.

10. Être un véritable ambassadeur du sport, en aidant à faire respecter autour de moi les principes ci-dessus.

Par cet engagement, je considère que je suis un vrai sportif.

CHARTE DES DEVOIRS DES PARENTS DANS LE SPORT

1. Le choix de la discipline sportive préférée appartient à mes enfants dans la totale autonomie et sans des conditionnements de ma part.

2. Mon devoir est de vérifier que l’activité sportive soit fonctionnelle à leur éducation et à leur croissance psychophysique, en harmonisant le temps du sport avec les engagements scolaires et avec une vie familière tranquille.

3. J’éviterai à mes enfants jusqu’à l’âge de 14 ans, de lourdes activités compétitives, sauf des disciplines formatives en favorisant le sport lu- dique et récréatif.

4. Je les suivrai avec discrétion, avec leur consentement, si tout cela servira à les aider à avoir avec le sport une relation équilibrée.

5. Je ne demanderai rien aux entraîneurs de mes enfants, qui ne corresponde pas à leurs mérites et à leur potentiel.

6. Je dirai à mes enfants que pour être de bons sportifs et pour se sentir heu- reux dans la vie il n’est pas nécessaire de devenir des champions.

7. Je leur rappellerai également que les défaites aident à grandir parce qu’elles sont nécessaires pour devenir plus sages.

8. Je leur montrerai les valeurs du Panathlon comme le principe éthique pour affronter une bonne expérience sportive.

9. À leur retour à la maison je ne demanderai pas s’ils ont gagné ou perdu mais s’ils se sentent meilleurs. Je ne demanderai pas combien de buts ils ont marqués ou ils ont subis, ou combien de records ils ont battus, mais s’ils se sont amusés.

10. Je voudrais me regarder dans leurs yeux tous les jours et trouver le sourire de ma jeunesse.

CHARTE DES DROITS DE L’ENFANT DANS LE SPORT

Tous les enfants ont le droit de:

1. Faire du sport.

2. Se divertir et s’amuser.

3. Vivre dans un milieu sain.

4. Être traités avec dignité.

5. Être entraînés et éduqués par des personnes compétentes.

6. Recevoir un entraînement adapté à leur âge, à leur rythme et à leurs capa- cités individuelles.

7. Faire de la compétition avec des enfants de même niveau.

8. Pratiquer un sport dans des conditions assurant leur sécurité.

9. Se reposer.

10. Avoir la possibilité de devenir ou non des champions.

Point 5 de la Déclaration du P. I. sur L’éthique dans le Secteur du Sport Juvenile. Gand, 24 septembre 2004
Copyright Charter: Service des loisirs de la Jeunesse (D.I.P.) - Genève
Copyright Declaration: Panathlon International

CHARTE DU PANATHLONIEN

L’honneur d’être Panathlonien m’engage à:

1. Appliquer la devise Ludis Jungit et promouvoir l’idéal panathlonien;

2. Respecter les règles du Club dont je suis membre;

3. Donner le meilleur de moi-même à titre bénévole pour permettre à mon Club d’atteindre les buts qu’il se fixe;

4. Rechercher l’amitié de tous les Panathloniens et aider les nouveaux membres à s’intégrer rapidement à la vie du Club;

5. Agir pour que le sport soit considéré et vécu comme un des éléments de la culture des hommes et des peuples;

6. Agir en permanence et partout pour l’affirmation d’une éthique sportive basée sur le fair-play;

7. Agir pour qu’une saine éducation sportive soit donnée à la jeunesse de ma cité, de ma région, de mon pays;

8. Être exemplaire dans la manière dont je pratique le sport;

9. Rester digne, lorsque j’assiste à une compétition sportive;

10. Être un véritable ambassadeur du sport, élément de promotion de l’homme, et lutter contre tout ce qui le dégrade.

C’est par une participation assidue aux réunions et manifestations organisées par mon Club, comme en rendant visite à d’autres Clubs du Panathlon International, que je conforterai cet engagement.