CHARTE DES DEVOIRS DES PARENTS

1. Le choix de la discipline sportive appartient à mon ou à mes enfants, en toute autonomie, sans conditionnement de ma part.

 

2. Mon devoir est de vérifier que l’activité sportive soit fonctionnelle à son éducation et à sa croissance psychophysique. Qu’elle soit en harmonie avec le temps qui lui est consacré, ses engagements scolaires et une vie familiale normale.

 

3. Je veillerai à ce que l’activité sportive, au niveau de la compétition, ne soit pas trop lourde; sauf s’il s’agit de disciplines formatives favorisant l’aspect ludique et récréatif.

 

4. Je le suivrai avec discrétion, avec son consentement, dans le but de l’aider à ce qu’il ait une relation équilibrée avec son sport.

 

5. Je n’interviendrai pas auprès des entraîneurs de mon enfant, sauf si je constate des problèmes ne correspondant pas à ses mérites et à sa personnalité.

 

6. Je dirai à mon enfant que pour être un bon sportif et pour se sentir heureux dans la vie, il n’est pas nécessaire de devenir un champion.

 

7. Je lui rappellerai aussi que les défaites aident à grandir parce qu’elles sont nécessaires pour devenir plus sage.

 

8. Je lui ferai part des valeurs du Panathlon pour qu’il acquiert une bonne et belle expérience sportive.

 

9. À son retour à la maison, je ne lui demanderai pas s’il a gagné ou s’il a perdu, mais s’il se sent meilleur, s’il s’est bien amusé.

 

10. J’aimerais me regarder dans ses yeux tous les jours pour y retrouver
le sourire de ma jeunesse.

CHARTE DU FAIR PLAY

Quel que soit le rôle que j’interprète dans le sport, même celui de
spectateur, je m’engage à...

1. Faire de chaque rencontre sportive, peu importe l’enjeu et sa virilité, un moment privilégié, un moment de fête.

 

2. Me conformer aux règles et à l’esprit du sport pratiqué.

 

3. Respecter mon ou mes adversaires, comme moi-même.

 

4. Accepter les décisions des arbitres et juges sportifs sachant que, comme moi, ils ont droit à l’erreur et entreprennent tout pour ne pas en commettre.

 

5. Éviter la méchanceté et les agressions dans mes actes, mes paroles ou mes écrits.

 

6. Réfléchir aux conséquences d’une communication ou d’un commentaire trop spontané sur les réseaux sociaux.

 

7. Ne pas user d’artifices ni de tricheries pour obtenir le succès.

 

8. Rester digne dans la victoire comme dans la défaite.

 

9. Aider chacun par ma présence, mon expérience et ma compréhension.

 

10. Porter secours à tout sportif blessé, ou dont la vie est en danger.

 

11. Être un véritable ambassadeur du sport, en aidant à faire respecter autour de moi les principes ci-dessus.

CHARTE DES DROITS DE L’ENFANT

Tous les enfants ont :

1. Le droit de s’amuser et de jouer

 

2. Le droit de bénéficier d’un milieu sain

 

3. Le droit d’être traité avec dignité

 

4. Le droit d’être entouré et entraîné par des personnes compétentes

 

5. Le droit de suivre des entraînements adaptés aux rythmes individuels

 

6. Le droit de se mesurer à des jeunes qui ont les mêmes probabilités de succès

 

7. Le droit de participer à des compétitions adaptées

 

8. Le droit de pratiquer son sport en toute sécurité

 

9. Le droit d’avoir des temps de repos

 

10. Le droit de ne pas être un champion