Panathlon Lausanne News

Le Dr Gérald Gremion en conférence

Les concepts de prévention des manifestations sportives

En pleine pandémie de Covid-19, le Dr Gérald Gremion a établi plusieurs concepts de prévention contre le coronavirus, notamment lors de la Coupe du monde de ski alpin à Crans-Montana et des Championnats d’Europe de gymnastique artistique à Bâle.

Membre du Panathlon Club de Lausanne (PCL), ce spécialiste en médecine du sport a présenté ses récents travaux à une petite vingtaine de convives réunis au Starling Hotel Lausanne de Saint-Sulpice le 28 juin 2021, juste avant l’élimination de la France par l’équipe suisse à l’Euro de football… Initialement prévu une année plus tôt, mais reporté en raison de la pandémie, son exposé aurait dû porter sur l’organisation des JOJ Lausanne 2020…

Le Dr Gremion a passé les derniers mois dans une bulle, quasiment isolé de toutes autres activités que des mandats pour assurer le bon déroulement d’évènements sportifs sans problème sanitaire. « Du 1er décembre 2020 au 25 avril 2021 », précise-t-il, avant d’avouer que ce fut beaucoup de stress. « Surtout pour expliquer qu’avec l’application des mesures il y a peu de risques de s’infecter ».

Le praticien de l’Hôpital orthopédique du CHUV à Lausanne a débuté l’année en devant mettre en place un concept anti-covid pour les épreuves de Coupe du monde de ski alpin des dames en Valais fin janvier. « Nous étions les premiers et nous avions la pression de la FIS et de Swiss-Ski », a expliqué le Vaudois. « Le but était de limiter les contacts, de fermer les accès, d’avoir l’adhésion de tous les acteurs et de faire du testing ».

Pour établir les plans de protection, le Dr Gremion a dû mettre en relation beaucoup de monde. « Dans les transports, pour le ski il fallait gérer l’utilisation des télésièges et pour la gym chacune des délégations devait avoir son propre bus, une quarantaine en tout ». Sans oublier le port du masque, la désinfection des mains et des recommandations devenues courantes comme la fameuse distanciation sociale. Des dispositifs très sévères qui ont porté leurs fruits, surtout que les accréditations auraient été retirées si les consignes sanitaires n’étaient pas respectées.

« A Crans-Montana nous avions créé trois bulles: une pour les athlètes et le staff, une autre pour les organisateurs et une troisième pour les médias. Les chemins étaient séparés pour qu’aucun de ces groupes ne se côtoie. Fin avril à Bâle, des contrôles aux entrées, des sens uniques, la distance et le port du masque faisaient partie du concept », a détaillé le spécialiste. La désinfection régulière était aussi une tâche des organisateurs pour éviter les infections. Des plans étaient prévus en cas de… cas positif, avec des salles et des chambres pour des mises en quarantaine ou en isolement. Les restrictions étaient nombreuses: « Les rassemblements étaient limités, les réunions d’équipes avaient lieu en visioconférence avec peu de présents. Les logements étaient séparés et aucune équipe ne mangeait avec une autre dans la même salle ».

L’ambiance sportive de ce début d’année fut particulière. « Les athlètes devaient passer eux-mêmes leur médaille autour du cou », a par exemple expliqué le Gérald Gremion. « Pas d’accès aux bars ni aux commerces pour les athlètes, il n’y avait pas de stands des sponsors ni de buvettes. Le public, c’était d’autres athlètes ». Le médecin était aussi chargé de la finale de la Coupe du monde FIS de snowboardcross et de skicross à Veysonnaz et du récent Rallye du Chablais.

Le bilan fut positif. « A titre personnel, j’ai pratiqué moi-même 1000 tests, dont le 40e pour un Canadien, un record! Sur l’ensemble des manifestations, nous n’avons eu aucun cas positif, sauf cinq faux positifs ». Si toutes les mesures ont eu un surcoût financier pour les organisateurs, le Dr Gremion a vécu des mois de « grand stress » avec entre autres des cas particuliers à gérer. « Je n’ai pas eu de moments de détente », a-t-il conclu. Son travail, expliqué avec passion, sera utile pour d’autres organisateurs de compétitions.

Cette conférence en présentiel n’a pas été filmée en direct, mais voici la vidéo sur notre chaîne YouTube ici:

La prochaine réunion des membres du PCL sera la sortie d’été sous la forme d’une marche dans le bois du Vernand suivie d’un repas au Castel de Bois Genoud le samedi 17 juillet 2021. (JG)